Robe évolutive "Je suis" 

 

 

  

                                   Robe "Je suis"

                                   Premier état (2017)

 

 

 

 

Robe "Je suis"

Premier état (2017)

 

Pièces de verre fondu avec mots écrits en grisaille, mannequin plastique sur pied chromé, fin grillage et anneaux dorés, éclairage LED

 

Créée pour l’exposition « FRAGMENTS » à Noyon

en 2017

 

Fragments d'identité...

Qui est ce « je » ?

Décortiquer l’identité, effeuiller ses composantes comme on éplucherait un oignon, et les lister d’une manière un peu ludique, des aspects les plus fondamentaux et intrinsèques (être humain, femme, bipède…), aux plus contextuels (mère, épouse, française…), sans oublier tous les épithètes qu’on peut se voir attribuer dès l’enfance ou selon les circonstances, les obligations sociales, etc et qu’on finit parfois par s’approprier.

 

Ainsi est née en 2017 la robe "Je suis" constituée d'environ 200 pièces de verre, des chutes prises telles quelles pour la plupart, fondues à très haute température (800° environ) sur lesquelles vient s'inscrire un mot, un qualificatif.

 

Pour l'exposition "Empreinte", en 2018, la robe s'était déjà enrichie de quelques dizaines de pièces de verre.

D'autres pièces sont en préparation pour la prochaine exposition.

De cette manière la robe évolue d'une présentation à l'autre, à l'infini...

Et marque le début d'un travail d'assemblage de pièces de verre et de mots, qui pour certains vont nous susurrer des histoires, nous révéler des états d'âme...




                                                                   

                                                                          Robe "Je suis". Deuxième état (2018)

 

© bernard debargue